Les cartes postales     Le motu piscine     Le voyage Genève-Raivavae    
Devenir membre

Cotisation unique de membre de l'association pour l’année courante de € 100.- / pers.

Votre voyage
Votre voyage est à définir
Effectuez une réservation
Température/Météo
zWeatherFeed - Animated Auto-scrolling Example Using jQueryTools

      RVV Thu 18 Oct 2018 02:32

Recherche

PostHeaderIcon Un groupe d’écotouristes exemplaires à Raivavae (séjour du 16 septembre au 14 octobre 2012)

Jean-Luc

Ces personnes venues de différents horizons, Alsace, Suisse et Provence ont été capables durant leur séjour de un mois sur l’île de Raivavae de s’imprégner totalement de cette gigantesque beauté et de profiter de chaque instant jusqu’à la dernière goutte de ce grand bonheur que l’île et sa petite communauté leur ont offert généreusement.

Un groupe d'écotouristes exemplaires que l'on aimerait toujours pouvoir envoyer à Raivavae

Un groupe d'écotouristes exemplaires que l'on aimerait toujours pouvoir envoyer à Raivavae

Ora no te motu - La vie des îles

Polynésie 1ère

Non seulement ces écotouristes ont pris un plaisir formidable durant leur séjour sur l’île de Raivavae, mais aussi par l’argent qu’ils ont emmené, par leur présence, par leur enthousiasme, ils ont permis à l’île de vivre.

Une leçon de danse sur un des plus beaux motu de Raivavae

Une lecon de danse sur un des plus beaux motu de Raivavae

Grâce à eux, de l’argent est rentré dans les caisses des associations et des différents partenaires de cet écotourisme, mais ils ont aussi permis à l’île de Raivavae de se présenter, de livrer ses secrets, de vivre, d’être active, d’être joyeuse, d’être vivante et c’est ainsi que des journées à thème totalement différentes et nouvelles à l’année passée ont été organisées à l’instar de la journée du monoï, celle du santal ou bien encore celle du coco. (voir Le premier voyage écotouristique en 2011)

Plantation du santal sur un motu par deux écotouristes alsaciens

Plantation du santal sur un motu par deux écotouristes alsaciens

Voilà un excellent retour de part et d’autre de cet écotourisme organisé à Raivavae par les habitants de l’île. Rien à voir avec des personnes qui penseraient que faire de l’écotourisme c’est d’aller vivre aux crochets de la population, d’aller se loger pour une poignée de cacahuètes chez l’habitant, ce qui est tout à fait contraire bien entendu aux buts de l’écotourisme.

Les écotouristes remercient chaleureusement la population

Les écotouristes remercient chaleureusement la population

Par le terme «écotourisme», il faut entendre tourisme respectueux de la nature, des populations locales, dans un cadre de développement durable. Ainsi, il faut rappeler que l’écotourisme doit satisfaire à plusieurs critères, tels que, minimiser les impacts négatifs sur la nature, respecter la diversité culturelle et ses liens à l’environnement. De plus, les revenus et autres bénéfices tirés de l’écotourisme doivent directement bénéficier aux populations locales et la pression de l’écotourisme doit toujours rester inférieure aux limites naturelles et aux changements acceptables pour la population locale.

Cadeaux et embrassades lors d'une journée à thème

Cadeaux et embrassades lors d'une journée à thème

Ces écotouristes exemplaires ont donc pris un plaisir certain durant leur séjour qu’ils ne sont pas prêts d’oublier, en apportant beaucoup de soi et en apportant des revenus à la population qui s’est investit. Gageons que d’autres groupes de cette qualité sauront profiter de cette occasion exceptionnelle et unique qu’offre l’île de Raivavae et que cette forme originale de tourisme en Polynésie permette de préserver un tel lieu.

Laisser un commentaire

Catégories