Légende de Rauti Pihae, le peureux

Autrefois, les guerriers des Tuamotu sont arrivés à Raivavae sur l’îlot Vaiamanu. Ils étaient commandés par un chef guerrier Tanihia qui était très fort. Il dit à ses guerriers d’aller inviter les gens de Raaterau à un tamaaraa (repas). Les habitants du village de Raaterau, près de Vaiuru acceptèrent l’invitation. Une fois arrive sur l’îlot, le chef dit à ses guerriers de porter les pirogues avec les passagers au milieu de l’îlot ou ils tuèrent les gens de Raaterau. Pas un n’en réchappa.
Mais à Raivavae, il y avait deux héros qui habitaient à Taamora; ils s’appelaient Ronouri et Ronomatoerau. Ronomatoerau avait une femme des Tuamotu qui pour l’endormir lui chercha des poux. Mais un Ivi lui chanta qu’il s’était passé quelque chose de grave à Raaterau. Alors les deux frères s’y rendirent et furent étonnés de ne voir personne.
A ce moment là, apparut un guerrier nomme « Rauti Pihae », ce qui signifie « peureux »; il s’était caché dans l’herbe appelée « vauvert » et il leur apprit que les Puamotu avaient massacre les gens de Raaterau. Les deux frères eurent l’idée de préparer un tamaaraa sur la montagne; ils prirent du rauti jaune (Cordyline, Auti) et tressèrent une couronne qu’ils mirent autour de la colline. Ils attachèrent leurs lances sous leur pirogue, et se rendirent sur l’îlot de Vaiamanu.
A quelques mètres de l’îlot ils sautèrent dans la mer et poussèrent leur pirogue vers la plage. Ils restèrent dans la mer pour faire croire qu’ils étaient petits. Quand Tanihia vint, il frappa sur leur front et dit « vous êtes des héros? ». Ils répondirent que « non. Nous tétons encore notre mère. » « Que voulez vous? » « Nous venons vous inviter au tamaaraa. » Tanihia accepta et les deux frères lui donnèrent l’ordre suivant: »vos pirogues viendront les unes après les autres, quand la première pirogue sera arrivée, la deuxième partira et ainsi de suite. »

Motu Vaiamanu dit aussi motu piscine

Motu Vaiamanu dit aussi motu piscine


Entre temps, les deux frères avaient demandé du secours. Quand les gens de la première pirogue arrivèrent à Raaterau, les guerriers des deux frères les tuèrent et ainsi de suite. Mais Tanihia aperçu des éclaboussures dans la mer et il leur demanda: »Qu’est ce qui ce passe? » Ils répondirent: »ce sont les guerriers qui courent pour attraper des poissons pour le tamaaraa. » Et ce n’était pas vrai, ils étaient en train de tuer les Puamotu. Sur la dernière pirogue, c’est à dire celle des deux frères, il y avait Tanihia, Pua nanao (tatouage sur les fesses) et Teehu. Arrivés au milieu du lagon, Ronomatoerau donna un coup de coude à Teehu qu’il avait reconnu car il avait un père de Raivavae et une maman Puamotu. Teehu tomba dans la mer et nagea jusqu’a Vaiamanu; Ronomatoerau ne voulait pas que les gens de Raaterau le tuent.
Lorsqu’ils arrivèrent sur la plage, les deux frères dirent que les invités doivent etre portés sur le dos, et ils portèrent Tanihia et Pua nanao jusqu’au rocher sur la plage et les précipitèrent dessus. Pua nano fut tué tandis que Tania était seulement blessé; il courut jusqu’à l’endroit ou Rauti Pihae s’était recaché. L’herbe était tellement douce qu’il se reposa et s’endormit. Mais Rauti Pihae qui était sous l’herbe prit sa lance et le tua. Alors il leur cria: « Admirez mon travail ! »

Sources: Tahiti Heritage.

Tahiti Heritage